STANDARD 

ARC-EN-CIEL 

GENETIQUE (ici)

 

Sans entrer dans les détails techniques, je vais vous donner les informations suffisantes pour comprendre le pourquoi de la couleur des Somalis et Abyssins.

Le ticking.

Notion à ne pas oublier: le poil est tiqueté sur le dessus et unicolore sur les parties déclives (menton, gorge, ventre, dessous de la queue et face interne des pattes). Cette sorte de tabby ne génère pas un dessin sur les flancs du chat, en alternant des poils agoutis et des poils unis. Chez les Somalis et Abyssins, tous les poils des parties dorsales sont tiquetés, aucun n'est uni.

Attention: le ticking aby-som est censé être multiple: un minimum de 4 bandes pour les poils les plus courts. Plus le nombre de bandes est important, mieux c'est.

du plus dominant au plus récessif

  ticked

tiqueté

mackerel

tigré

spotted

moucheté

blotched

marbré

 

Les couleurs.

couleurs non contractuelles

parties du poil concernées par la couleur.:
une palette de trois couleurs et un diluant occasionnent:

couleur   

  avec dilution
noir      bleu
chocolat      lilas
sorrel       faon

couleurs non réelles

parties du poil concernées par le gêne "silver":

lorsque ce gêne est présent, les chats sont dits silver, 

lorsqu'il est absent, il n'y a pas de terme précis. 

Pour différencier les deux possibilités, j'appelle golden, les chats "non-silver".

 

C'est la juxtaposition de ces alternances qui va définir la couleur de la robe du chat :
sans le gêne silver, ainsi que furent les premiers abysins et somalis avec le silver
sans dilution avec dilution sans dilution avec dilution
noir appelé lièvre bleu black silver silver bleu
chocolat lilas silver chocolat silver lilas
sorrel faon silver sorrel silver faon

Pour des renseignements plus précis ou concernant le gêne orange, pour les torties, écaille etc, contactez-moi.

Dominance et polygénisme.

Ce n'est pas le hasard qui va peindre nos chats. Ce travail est strictement génétique et fait appel à deux notions:

        -la dominance

        -le polygénisme

Rappelons-nous, auparavant que le chaton est fabriqué avec l'ovule et le spermatozoïde de ses parents. Dans chaque cellule reproductrice n'est présente que la moitié de la totalité des gênes de chaque parent. Selon les gênes de chaque parent, chacun pourra produire des cellules reproductrices ayant des contenus différents. Un parent silver portant caché le golden produira certaines cellules reproductrices avec le gêne silver, d'autres avec le gêne golden. C'est là qu'intervient le fameux tableau de Mendel: répertorier toutes les cellules reproductrices possibles et les cumuler dans des cases, dont chacune représente pour le sujet qui nous intéresse aujourd'hui un chat d'une certaine couleur.

Toujours sans entrer dans les détails, sachez simplement que certains gênes sont plus forts que d'autres. Il leur suffit d'être présent pour s'exprimer. GÊNE DOMINANT.
le noir domine le chocolat et le sorrel;
le chocolat domine le sorrel;
le silver domine le golden;
D'autres gênes ont besoin d'être à deux pour s'exprimer. GÊNE RÉCESSIF. 
le bleu et le sorrel ne s'exprimeront que s'ils sont présents dans les deux cellules reproductrices des deux parents;
il en va de même pour le golden.
Certains d'entre eux sont à expression variable selon leur concentration. POLYGÊNE.
C'est le cas du silver. Il suffit qu'il soit présent à un exemplaire pour s'exprimer (gêne dominant), mais s'il n'est pas assez concentré, il aura des difficultés à complètement inhiber la mélanine du poil, et le chat aura des reflets bruns orangés, communément appelés rufus.
Il en va de même pour le golden. Il faut qu'il soit bien concentré pour obtenir une teinte bien chaude: abricot chez le lièvre, un peu plus clair chez les sorrel et bleu, et beige-rosé chez le faon.

Il en découle certaines évidences:

Il suffit à un gêne dominant d'être présent, même seul, pour s'exprimer. Il est alors tout à fait possible qu'il cache un gêne récessif. 

On ne peut jurer de la présence d'un gêne récessif que s'il est présent chez un des deux parents ou si le chat a eu un enfant exprimant ce gêne. Un chat noir cache le bleu si un de ses parents est bleu (ou lilas ou faon) ou s'il est lui-même parent d'un enfant bleu (ou lilas ou faon). Un chat chocolat (ou lilas) cache le sorrel si un de ses parents est sorrel (ou faon) ou s'il a lui-même produit un chat sorrel (ou faon). Attention: en matière de gêne récessif, on ne peut jamais jurer de son absence. Il arrive qu'un gêne récessif ne s'exprime pas pendant plusieurs générations pour tout d'un coup, à la surprise générale, se montrer. Cela ne veut pas dire pour autant que si vous souhaitez obtenir des chatons avec des couleurs récessives vous pourrez prendre n'importe quel chat. Un gêne récessif peut, comme il peut ne pas, être là. La seule sûreté de l'avoir, est de choisir soit un chat chez qui il s'exprime, soit un chat issu d'un parent chez qui ce gêne s'exprime.

Chez les somalis et abyssins il y a quatre gênes récessifs différents: le bleu, le chocolat, le sorrel, le golden. Ainsi, un chat black silver peut cacher et le bleu et le chocolat (ou le sorrel) et le golden. Le chat black silver est dominant par excellence. Quant au chat faon, il est récessif sur toute la ligne: sorrel, golden et bleu. Black silver et faon: les deux extrémité de l'arc-en-ciel.

Découvrez-les maintenant en photos.

STANDARD 

ARC-EN-CIEL 

GENETIQUE (ici)

 

 

RETOUR ACCUEIL